readaptation-interne

Nouvelles

réseaux sociaux

Le groupe de recherche sur l’intervention et les fondements en jeu (GRIF-Jeu) se compose de quatre jeunes chercheurs universitaires aux expertises variées, mais possédant un intérêt commun pour la psychologie des jeux de hasard et d’argent.

 

Mme Isabelle Giroux, professeure agrégée à l’École de psychologie de l’Université Laval, en est la chercheure responsable et trois autres chercheurs se sont joints à elle pour mieux explorer les différentes facettes des jeux de hasard et d’argent: M. Stéphanie Bouchard (Département de psychologie et de psychoéducation, Université de Québec en Outaouais), M. Serge Sévigny (Département des fondements et des pratiques en éducation, Université Laval) et Philippe Grégoire (Département de finance, assurance et immobilier, Université Laval).

Trois collaborateurs des milieux de la pratique au Québec se sont aussi ralliés à l’équipe du GRIF-Jeu et agissent comme partenaires cliniques afin de mieux allier la recherche universitaire et la pratique clinique auprès d’une clientèle qui présente un problème de jeu: le Centre Casa, la Maison Jean-Lapointe et M. Olivier Pelletier, Ph.D., œuvrant à titre de psychologue au Centre Hospitalier Universitaire de Québec.

 

En janvier 2012, le GRIF-Jeu a été reconnu comme une équipe en partenariat en émergence par le Fonds de la recherche du Québec – Société et culture (FRQSC) et le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), dans le cadre d’une Action concertée sur les impacts socioéconomiques des jeux de hasard et d’argent. Depuis ce financement, l’équipe a multiplié ses collaborations, publié plusieurs articles scientifiques et rapports de recherche, multiplié ses co-supervisions d’étudiants gradués en psychologie et obtenu du financement du FRQSC (MSSS) pour la réalisation de différents projets de recherche et synthèses critiques des connaissances.

Depuis le partenariat du GRIF-Jeu s’est élargi; à l’automne 2013, l’équipe s’est affiliée avec de nouveaux partenaires, soit la Direction régionale de santé publique de la Capitale-Nationale, l’Association des centres de réadaptation en dépendance du Québec, le Centre de réadaptation de Montréal – Institut universitaire. L’expansion et la productivité du GRIF-Jeu lui a permis d’obtenir, en avril 2014, un financement du FRQSC (MSSS) pour une équipe en fonctionnement en partenariat, dans le cadre du concours général de l’organisme.

 

Le GRIF-Jeu a comme préoccupations premières la formation de jeunes chercheurs et cliniciens, l’intégration des préoccupations des milieux cliniques aux questions de recherche et le souci d’alimenter les projets de recherche en regard de l’expérience clinique. De concert avec les besoins du MSSS, de la communauté scientifique et des partenaires, la programmation de recherche de l’équipe se déploie en trois axes complémentaires.

 

L’axe 1, Mécanismes fondamentaux du développement et du maintien du jeu, vise l’acquisition de connaissances sur les facteurs influençant les habitudes de jeu et l’émergence de problèmes, tels les caractéristiques individuelles et les variables structurelles et environnementales des jeux de hasard et d’argent. Notons sous cet axe que l’équipe réalise actuellement un projet de recherche qui vise à mieux connaître les caractéristiques, les habitudes de jeu et les perceptions des joueurs d’une toute récente offre de jeu au Québec, le Kinzo. Jumelant une collecte de données auprès de joueurs de Kinzo et l’observation de ces derniers en séances de jeu, ce projet de recherche nous permettra de mieux connaître la dangerosité de cette nouvelle offre de jeu au Québec pour laquelle aucune étude scientifique ne s’est encore intéressée.

 

L’axe 2 de la programmation du GRIF-Jeu, Répercussions multidimensionnelles des jeux de hasard et d’argent, vise à évaluer les impacts économiques, sociaux et psychologiques des jeux sur les joueurs, mais aussi sur leur entourage et sur la société et à pallier le manque de mesures pour les évaluer. Sous cet axe, notons que l’équipe de recherche en est actuellement à analyser les résultats d’une étude à volets qualitatif et quantitatif portant sur les coûts sociaux associés aux joueurs en ligne sur les marchés boursiers, clientèle de joueurs peu étudiée. Cette étude dresse également un portrait psychologique de ces joueurs, ce qui permettra de mettre en lumière si certaines de leurs caractéristiques sont similaires à celles de joueurs pathologiques.

 

Enfin, le troisième axe de la programmation scientifique de l’équipe, Interventions novatrices en jeu, utilise les connaissances acquises aux axes 1 et 2 pour développer des pratiques efficaces et adaptées à la réalité clinique des joueurs et des intervenants œuvrant dans le réseau québécois. Cet axe met à profit le partenariat du GRIF-Jeu avec les milieux cliniques, ce qui représente d’ailleurs un atout en permettant à l’équipe d’être aux faits des besoins des milieux et d’avoir un accès privilégié aux intervenants et aux demandeurs de services. Différents projets s’inscrivent sous cet axe. Soucieux d’augmenter les ressources à la disponibilité des milieux cliniques et de rejoindre une plus vaste clientèle de joueurs, le GRIF-Jeu demeure à l’affût des nouveautés technologiques et des modalités d’intervention prometteuses, tels que la réalité virtuelle, les traitements Web et les applications mobiles. À titre d’exemple, un projet de recherche de l’équipe est actuellement en cours dans les centres de traitement  partenaires (Maison Jean Lapointe et Centre Casa). Il s’agit d’une étude clinique sur l’utilisation de l’exposition en réalité virtuelle pour augmenter l’efficacité du traitement cognitif-comportemental standard du jeu pathologique.

 

Enfin, notons que la programmation de recherche du GRIF-Jeu, l’expansion de l’équipe au cours des dernières années, la complémentarité des expertises et intérêts de ses membres, de même que son souci d’assurer la relève auprès de jeunes chercheurs et cliniciens offre l’opportunité d’apporter une vision plus complète et riche de la recherche en jeu de hasard et d’argent.

 

 

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>